Préserver son dos au quotidien

Le mal de dos est un phénomène très présent à notre époque. Rares sont les personnes qui n’en souffrent pas. Moi-même, étant très sportif, j’en souffre régulièrement mais cette souffrance peut s’atténuer et se réguler à condition d’adopter des gestes au quotidien qui vont nous permettre de nous sentir mieux en soulageant cette région fragile.

I. Anatomie du dos

Le dos, ou plutôt la colonne vertébrale que l’on peut également appelé le « rachis », est composé de 24 vertèbres répertoriées de la manière suivante :

- 7 vertèbres cervicales (qui composent la nuque)

- 12 vertèbres thoraciques

- 5 vertèbres lombaires

- 1 bloc de vertèbres soudées (le sacrum)



Chaque vertèbre est reliée avec la vertèbre du dessus et du dessous (sus et sous-jacente) par l’intermédiaire d’un système ligamentaire et musculaire. La solidité est assurée par les ligaments et les muscles rachidiens liés au mouvement que l’on exécute.

Entre chaque vertèbre, il existe une épaisseur dont tout le monde a déjà entendu parler, il s’agit du disque intervertébral.

C’est une articulation qui a pour objectif d’assurer la mobilité du rachis pour nous permettre de réaliser les mouvements que nous souhaitons, dans la mesure du possible.


Vertèbres et disques intervertébraux

Les plateaux vertébraux (partie « plane » de chaque vertèbre, sont encroûtés de cartilage hyalin, et c’est à cette endroit que s’insère le disque intervertébral. A l’intérieur du disque se trouve un noyau que l’on nomme « le nucleus pulposus ». Ce noyau est déformable mais incompressible. Cette zone est très riche en eau ce qui rend important le rôle de notre hydratation quotidienne pour préserver nos disques car la nuit ils auront tendance à se recharger en eau pour être d’attaque le lendemain.


Avant de poursuivre, je vous invite à télécharger votre programme contre le mal de dos, disponible en cliquant ici.

II. L’intérêt d’adopter les bonnes habitudes

Tous les jours nous réalisons des mouvements qui vont bien souvent à l’encontre de l’intégrité de notre dos, nous ne l’épargnons pas, nous le faisons même souffrir, ce qui se répercute ensuite sur nous-même puisque la douleur c’est nous qui la ressentons.

Pourtant, il existe une multitude de bonnes habitudes à prendre pour épargner notre dos qui, rappelons-le, va nous accompagner toute notre vie, alors il serait judicieux de mettre toutes les chances de notre côté pour vivre dans les meilleures conditions possibles.

En effet, par manque d’éducation et faute de ressenti, nous ne prêtons pas d’attention à notre dos, et par conséquence, nous construisons nos propres problèmes.

Certaines personnes pensent que le remède réside dans le repos. Or, cela peut calmer la situation de douleur sur le moment mais à terme au final le problème reste présent et aucune réelle solution n’a été trouvée.

La sédentarité conjuguée à une mauvaise utilisation du corps conduit, à court ou moyen terme, à la douleur. Notre activité physique diminuant, nous utilisons moins certaines parties de notre corps (comme les membres inférieurs) et lorsqu’un travail important va s’imposer (ramasser quelque chose de lourd), le corps ne sait plus et ne peut plus répondre (conséquence de l’atrophie : diminution du volume musculaire). La conséquence est que le corps va vouloir compenser ce manque de force en sur-sollicitant d’autres parties du corps et notamment le dos, qui va souffrir terriblement de cette négligence.

Il est certe intéressant en cas de douleur de consulter des praticiens adaptés (kiné, osthéo…) mais au final cela ne peut pas résoudre les problèmes à long terme car il faut être capable de combattre les mauvaises habitudes du quotidien qui sont les réelles responsables de vos maux de dos.

C’est pour cela que nous allons revisiter certaines positions du quotidien afin de construire ensemble de bonnes habitudes vous permettant de trouver une solution contre vos douleurs dorsales.

III. Adopter une posture idéale, les détails

Mouvement 1 : se lever le matin

Commençons par le commencement. Que fait-on en premier le matin ? Et bien nous nous levons dès que notre charmant réveil casse notre nuit paisible. Et là, bien souvent, c’est le début du drame pour notre dos.

Et oui, bien souvent nous avons tendance à nous tordre dans tous les sens pour sortir du lit. Seulement, même si nos disques sont là pour assurer la mobilité du dos, les mouvement de torsions sont très mauvais et auront tendance à participer à une usure prématurée des fibres de nos disques.

Donc, la manière de se lever de son lit le matin est simple. Gardez le corps allongé et droit, roulez jusqu’au bord du lit et lorsque vous y êtes, contractez les abdos pour bloquer le colonne et en même temps asseyez vous sur le bord du lit en posant les pieds à plat au sol, vous êtes alors en position assise et le dos n’a subi aucun torsion car la colonne est restée alignée tout le temps.

Mouvement 2 : S’asseoir pour manger

Une fois que vous êtes levés, vous allez prendre votre petit déjeuner, ce qui normal. Or, si certains mangent dans leur canapés, d’autres mangent à table mais dans tous les cas, nous adoptons une position qui n’est malheureusement pas la bonne.

La position idéale lorsque nous somme assis sur une chaise, est de mettre les pieds à plats au sol et non pliés sous la chaises ou même croisés devant. De plus, il faut penser à se tenir droit et non voûté. Cela est simple. Le fait de mal mettre ses jambes va occasionner des contraintes sur la région lombaire (le bas du dos en créant bien souvent une lordose : partie creuse, cambrure). Cette cambrure va venir traumatiser les disques vertébraux de la régions en question, ce qui peut être évité facilement. Il faut vous imaginer que votre colonne ressemble à la partie pliable d’une paille pour boire, chaque petit pli de la paille est une vertèbre et à force de plier la paille, elle se fend, comme les disques intervertébraux. Garder la paille droite tout le temps et elle restera intacte, comme votre dos.

Mouvement 3 : Préparer à manger, faire la vaisselle

Pour réaliser ces tâches, nous sommes bien souvent debout au dessus du plan de travail ou de l’evier, la tête inclinée en avant et au bout de quelques instants nous avons mal au cou et même parfois au dos. C’est normal car une fois de plus nous sommes un peu courbés. La solution serait alors de mettre une jambe légèrement devant l’autre avec son genou en appui contre le meuble du plan de travail, histoire de soulager la région dorsale.

En revanche, lorsque cela est possible, préparer à manger peut se faire en étant assis, et si c’est le cas, alors faites-le. Il faut avoir en tête l’idée « d’économiser son dos au maximum » chaque jour.

Mouvement 4 : Ramasser un objet au sol

Arrive maintenant le mouvement le plus traumatisant et le plus mal exécuté par nous tous. Vous voyez quelque chose par terre et pour le rammasser, vous vous pencher en avant, dos rond… Et c’est le drame.

Cette simple fexion en avant exerce une force considérable sur les disques intervertébraux, alors plus l’objet à ramasser va être lourd, plus les contraintes vont augmenter. C’est dans cette position que bien souvent se déclare les lumbagos, les hernies discales, car le noyau du disques se retrouve pincé entre deux vertèbres et cela vient solliciter les racines nerveux correspondantes et la douleur se déclenche.

Pour éviter tout problème, il suffit de garde le dos droit au maximum, de plier les jambes pour amener els mains au sol, près de l’objet en question.


IV- Le dos et le sport

Nous allons maintenant voir ensemble les exercices qui s’avèrent utiles pour renforcer notre dos et l’aider à subir les contraintes du quotidiens dans les meilleures conditions.

Renforcer son dos, c’est l’habituer à être maintenu droit, c’est le consolider en musclant les régions voisines. L’objectif va donc de renforcer la ceinture abdo-lombaire.

Il s’agira donc de réaliser des mouvements sollicitant les adbominaux mais aussi les muscles lombaires.

1) Un exercice bien connu, le gainage :


Cette exercice peut également se réaliser en appui sur les avant-bras pour augmenter la difficulté.

Tenez la posture 3 fois durant 30 secondes à 1 minutes. Reposez vous durant 1 minute.

2) Sollicitation des muscles lombaires :


Cet exercice sollicite la région dorsale et notamment les muscles érecteurs du rachis.

Tenez la posture durant 10 à 15 secondes. Réalisez le mouvement 5 fois avec 30 secondes de récupération.


Quelques conseils :

-hydratez vous toute la journée (les disques se rechargent la nuit)

-pensez à adopter les bonnes postures

-renforcez votre ceinture abdo-lombaire

-ni vivez pas dans la sédentarité

-penez à « dos droit » pour chacun de vos mouvements


Vous voulez aller plus loin ? j'ai construit un programme pour lutter contre le mal de dos, il est disponible en cliquant sur l'image ci-dessous :




Thomas Lambert

Coach Sportif et Professeur d’Education Physique et Sportive

34 vues

Informations

© 2019 By T-Fit Coaching